l'Antalvite, Personne âgée, sujet âgé, senior, gériatrie, douleur, antalgie, protocole, évaluation, loi, arrêté, échelle comportementale, échelle visuelle simple, échelle numérique, doloplus, infirmier, aide soignant, cryothérapie, thermothérapie, neurocryostimulation, traitement non médicamenteux, traitement physique, transfert, installation, froid, chaleur, massage, électrothérapie, TENS, physiopack, massage, souffrance, ultra sons, pharmacologie, antalgique, palier, médicament, physiothérapie, médecin, malade, céphalée, traumatique, appareil locomoteur, abdominal, douleur dentaire, titration, morphine, OMS, <a href="http://www.antalvite.fr/">l'antalvite</a><a href="http://www.amenothes.com" title="création de site internet">site réalisé par amenothès conception</a>

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

ABCDEFGHI • J • KL MNOPQRSTUVW • X • Y • Z

Sciatique
Affection douloureuse due à l’irritation du nerf sciatique ou de ses racines

Score de Ramsay
Score de sédation à 5 niveaux très utilisé, surtout en réanimation. Il s’obtient en  observant la réponse du patient aux stimulations verbales et nociceptives.

Sédation
Apaisement au moyen d’un sédatif

Sédatif
Agent agissant contre la douleur, l’anxiété, l’insomnie, ou qui modère l’activité d’un organe

Sérotonine
Neurotransmetteur inhibiteur,  c’est un métabolite du tryptophane. Par activation des récepteurs sérotoninergiques, il conduit à l'activation de canaux calcium et à la libération de tachykinines et de CGRP (calcitonin gene related peptide), molécules très algogènes. La sérotonine est impliquée dans les migraines.
(Synonyme : 5-hydroxy-triptamine ou 5-HT)

Seuil douloureux
Niveau de sensation douloureuse le plus bas reconnu par le patient.

Sleeping nocicepteurs
Voir Nocicepteurs silencieux

Soins de support
Ensemble des soins et supports nécessaires aux personnes malades, tout au long de leur maladie, conjointement aux traitements spécifiques, lorsqu’il y en a.

Soins palliatifs
Soins actifs dans une approche globale de la personne atteinte d’une maladie grave évolutive ou terminale. Leur objectif est de soulager les douleurs physiques ainsi que les autres symptômes et de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle.

Spasticité
Symptôme en rapport avec une lésion du système nerveux central (cérébrale et/ou médullaire) et se caractérisant par une modification de la motricité spontanée, volontaire, de la coordination des mouvements et du tonus musculaire.

SPID
Voir Fibromyalgie

Stomatodynie
Douleur localisée au niveau de la muqueuse oro-pharyngée, en l’absence de lésion visible. La langue, le palais, les gencives, les lèvres et le pharynx sont les zones les plus fréquemment affectées.

Substance blanche
Région du système nerveux central composée d’axones myélinisés. Dans la moelle épinière, la substance blanche entoure la substance grise ; dans le cerveau, la substance blanche est recouverte par des couches extérieures de substance grise

Substance grise
Régions de l’encéphale et de la moelle épinière composées surtout de corps cellulaires non myélinisés et de dendrites des cellules nerveuses

Substance P
Neuropeptide de 11 acides aminés appartenant au groupe neurokinine de la famille des tachykinines. Il est synthétisé au niveau des corps cellulaires des ganglions rachidiens, puis transporté dans les fibres périphériques afférentes et dans les couches superficielles de la moelle. Elle a un rôle de neuromodulateur : elle excite le neurone nociceptif post-synaptique.
(Synonyme : Norokine 1)

Sympathectomie
Ablation chirurgicale ou chimique (alcool, guanéthidine), réalisée sous contrôle radioscopique voire sous scanner, d’un nerf, d’un ganglion ou d’une chaine sympathique. Permet de soulager de nombreux symptômes douloureux (causalgie, syndrome de Raynaud, artériopathie oblitérante, douleurs solaires des cancers digestifs…).

Synapse
Espace entre deux neurones qui se rejoignent, ou entre un neurone et une cellule musculaire ou glandulaire

Syndrome de sevrage
Ensemble de signes pouvant apparaître lors de l’arrêt brusque d’un traitement aux opiacés

Syndrome des jambes sans repos (SJSR)
Besoin irrépressible de bouger les membres inférieurs, souvent associé à des sensations désagréables (prurit, dysesthésies, brulure) soulagées  par l’agitation volontaire ou non des jambes et la déambulation. L’échelle IRLS permet d’en mesurer la sévérité.
(Synonymes : Syndrome d’impatiences, syndrome d’Ekbon)

Syndrome épaule-main
Voir Algodystrophie

Syndrome myofascial
Douleur localisée à un territoire, mais pouvant être reproduite lors de la palpation d’une zone-gâchette musculaire.

Syndrome de Südeck, Syndrome de Südeck-Leriche
Voir Algodystrophie

Syndrome Douloureux Régional Complexe de type I
Voir Algodystrophie

Syndrome Douloureux Régional Complexe de type II
Voir Causalgie

Système nerveux autonome (SNA)
Partie du système nerveux périphérique qui régit l’activité involontaire des muscles lisses, du muscle cardiaque et des glandes.

Système nerveux central (SNC)
Comprend l’encéphale et la moelle épinière.

Système nerveux parasympathique
Partie du système nerveux autonome composée de nerfs reliant le système nerveux central aux muscles, glandes et autres tissus périphériques ; il ralentit la fréquence cardiaque et augmente la contraction intestinale et l’activité glandulaire.

Système nerveux périphérique (SNP)
Partie du système nerveux située à l’extérieur de l’encéphale et de la moelle épinière ; il est composé des nerfs qui relient le système nerveux central aux muscles, organes, glandes et autres régions périphériques (nerfs crâniens et nerfs rachidiens).

Système nerveux somatique
Partie du système nerveux périphérique qui régit les mouvements réflexes et volontaires des muscles squelettiques.

Système nerveux sympathique
Partie du système nerveux autonome qui régit les fonctions de lutte ou de fuite (exemples : accélération de la fréquence cardiaque, augmentation de la pression artérielle, constriction des vaisseaux sanguins).


accueil | prise en charge | glossaire | legislation | publications | adhésion | contact | forum | liens | crédits    |   Site réalisé par Amenothes Conception

• Pour voir les documents du site, télécharger le flash player ici et Acrobat Reader ici